SNUipp - FSU Dordogne
http://24.snuipp.fr/spip.php?article2988
Campagne d’accès à la classe exceptionnelle des PE (Maj du 19 déc)
mercredi, 29 novembre 2017
/ SNUipp 24

Maj du 10 mars 2018 : extrait CAPD du 6 février
 Examen des candidatures à la classe exceptionnelle

Pour le SNUIPP-FSU24 il s’agit surtout de permettre à certain-es collègues d’atteindre des niveaux de salaires auxquels toutes et tous devraient prétendre en fin de carrière. Le système, tel qu’il est conçu, prétend discriminer des collègues sur leur mérite, mais les définitions des mérites des enseignants sont pour nous bien obscures : s’agit-il du talent pédagogique déployé au jour le jour auprès de tous les élèves qui nous sont confiés, s’agit-il de la capacité à mener des carrières ascendantes du point de vue hiérarchique, s’agit-il de la capacité à innover, ou à obéir vite et bien à toutes les injonctions successives et parfois contradictoires… Nul doute que chacun verra midi à sa porte et les débats sur les mérites supposés ne seront pas un facteur de cohésion des équipes d’autant plus que rares seront les élus…Pour nous au SNUipp-FSU, il aurait été bien plus juste de reconnaître le mérite de tous les enseignants en permettant à tous de terminer leur carrière à un même indice suffisamment élevé pour leur assurer une pension de retraite décente.

Nouveau grade à la rentrée 2017, contingenté à terme à 10% du corps des professeurs d’école : peu d’élu·es qui seront sélectionné·es de façon tout à fait discrétionnaire par l’inspecteur d’académie après avis des IEN.

Maj du 19 février 2018

Maj du 19 décembre 2017

Maj du 13 décembre 2017

Maj du 11 décembre 2017

Maj du 7 décembre 2017

Article du 29 novembre 2017

Premiers éclairages sur la note de service qui parue le 30 novembre au BO Réf : arrêté du 10 mai 2017

Un article complet sera rédigé dès que la note de service sera publiée au BO.

Un groupe de travail s’est tenu le 21 novembre sur le projet de note de service donnant les orientations générales, le calendrier et le barème pour l’avancement à la classe exceptionnelle pour les campagnes 2017 et 2018. Certains éléments sont donc susceptibles de modifications .

Campagne d’avancement à la classe exceptionnelle au 1er septembre 2017

1) Le projet de calendrier de la campagne 2017

2) Le tableau d’avancement

Les professeurs des écoles hors classe éligibles sont inscrit-es dans un tableau d’avancement par barème décroissant (80 % au titre des fonctions, dans la limite de 20 % au titre du dernier échelon de la HC).

Il est nécessaire de faire acte de candidature en remplissant une fiche de candidature sur le portail de services i-prof.

Il n’y a pas de démarche particulière à effectuer.

Le SNUipp-FSU a demandé que soient pris en compte les services des collègues titulaires remplaçants, sur postes fractionnés, en RASED ou psychologues de l’EN dont le service est partagé sur plusieurs écoles ou dont l’affectation se situe dans une école non située en éducation prioritaire alors que l’essentiel de leur service s’y effectue. La DGRH ne souhaite pas que des services morcelés soient pris en compte. Elle a accepté cependant de revoir l’écriture de ce paragraphe.

Les appréciations « excellent » et « très satisfaisant » seront attribuées en fonction d’un pourcentage maximal : ce plafonnement fait que seuls les avis « excellent » (tous) et « très satisfaisant » (en partie et en fonction de l’ancienneté) permettront d’accéder au grade.

La FSU a demandé que, puisqu’il y a plafonnement, ce pourcentage s’applique non pas à l’ensemble des avis donnés mais seulement aux promu-es. Cette proposition a été rejetée par l’administration.

3) Le barème

Il se compose de :

La FSU a demandé que l’appréciation « insatisfaisant » soit retirée mais la DGRH a refusé. Elle a également dénoncé le barème qui ne laisse aucune chance d’être promu-e en cas d’avis « satisfaisant ».

Passeront prioritairement les collègues qui ont l’appréciation « excellent » puis une partie de ceux qui ont « très satisfaisant » (départagé-es par l’ancienneté dans la hors classe et selon le nombre d’avis « excellent » qui sera donné).

La note de service attire l’attention sur l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes : en effet, la rédaction du décret prévoit que le pourcentage de femmes promues corresponde au pourcentage de femmes promouvables. La FSU a demandé que ce passage soit réintroduit dans les orientations générales. En tant que délégué-es du personnel, il est nécessaire d’attirer l’attention des IA-DASEN sur ce problème au vu des inégalités fortes existantes. La DGRH n’a pas retenu cependant cette écriture qui est pourtant celle du décret.

Les enseignant-es détaché-es doivent postuler dans leur département d’origine.

La DGRH s’est engagée à donner un bilan chiffré comparatif qui permettra éventuellement de faire évoluer les barèmes. Sauf pour la campagne 2018, les avis donnés par les IA-DASEN pourront évoluer chaque année.

4) Un exemple

 Dans un département de 5 000 PE : 500 PE sont à la hors classe dont 80 au dernier échelon.
 1.43% sont promu-es à la classe exceptionnelle, soit environ 71 promu-es environ (en effet, la ventilation sera faite par académie comme pour la hors classe, il pourra donc y avoir des variations).

1er vivier : 300 collègues réunissent les conditions de 8 ans d’exercice de fonctions particulières ou d’exercice en éducation prioritaire.

2ème vivier : 80 collègues sont au dernier échelon de la hors classe.

L’IA-DASEN pourra donner 20% d’avis « excellent » soit 60 pour le 1er vivier et 16 pour le 2ème vivier. Il pourra donner 20% d’avis « très satisfaisant » soit 60 pour le 1er vivier et 25%. d’avis « très satisfaisant » pour le second vivier soit 20.

Dans cet exemple théorique, tous les avis « excellent » seront promus. Certains collègues relevant des deux viviers verront leur situation étudiée dans le 1er vivier et s’ils ne sont pas promus au titre du second. C’est l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon qui permettront de classer les collègues ayant un avis identique.

©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.