SNUipp 24 Dordogne
http://24.snuipp.fr/spip.php?article2612
Compte rendu CDEN du 17 février 2017
vendredi, 17 février 2017
/ SNUipp 24

lien vers le dossier de presse DSDEN24

PRÉSENTS

ORDRE DU JOUR

Réaction de la Préfète aux déclarations liminaires  :

Les moyens sont mis en terme d’accueil des enfants réfugiés. La tradition d’accueil de la Dordogne est préservée. Il y a eu cette année un doublement du nombre de places en CADA (Centre accueil des demandeurs d’asiles). Cet effort collectif est légitime et pleinement assumé.

Pour certaines familles le droit à résider en France n’est pas acté par la justice, même si individuellement je suis sensible aux situations humaines, le droit à la scolarisation est parfaitement assuré, mais le droit doit s’appliquer.

FIXATION DU MONTANT DE L’INDEMNITÉ REPRÉSENTATIVE DE LOGEMENT POUR LES INSTITUTEURS

Comme chaque année, le montant de l’IRL est fixé en CDEN. (Il reste moins de 10 instituteurs en Dordogne)

L’administration propose 2246 € pour l’IRL de base et 2808 € pour l’IRL majorée

La FSU vote contre car cette indemnité n’a pas été réévaluée depuis plus de 10 ans.

CARTE SCOLAIRE

Préambule de l’IA-DASEN :

Dans le contexte démographique, la Dordogne aurait dû rendre des postes. Il n’en est rien avec la dotation positive de +8. Il faut poursuivre, en amont, le travail en concertation, entre la DSDEN24 et les élus, afin d’anticiper et de mieux prendre en compte les évolutions. Ce sera une façon d’amortir les effets de la carte scolaire (exercice budgétaire annuel)

Entre le CTSD et le CDEN dans le cadre du dialogue, certains élus ont été reçus.

ÉVOLUTIONS DE STRUCTURES À COMPTER DE LA RENTRÉE 2017

A- Évolutions liées à l’aménagement du territoire scolaire

Circonscription de Bergerac Est (BE)

Circonscription de Nontron – Nord Dordogne (NND)

Circonscription de Périgueux Nord (PN)

FSU 24

La FSU est intervenue pour demander en quoi la convention rurale devait s’appliquer à Chamiers qui est une école urbaine.

Nous sommes également intervenus pour dire que cette convention précisait qu’il fallait éviter de créer de grosses entités, notamment en éducation prioritaire.

L’administration nous a répondu qu’il y avait une grosse baisse démographique et que les conseils d’école avaient voté pour.

Pour nous, il y a eu chantage à la fermeture auprès des collègues et la fusion n’évite en rien la baisse démographique.

Circonscription de Périgueux Sud (PS)

Circonscription de Saint-Astier-Ouest-Dordogne (SAOD)

B- Autres situations

C- Circonscriptions

Afin de s’adapter aux évolutions territoriales (communes nouvelles, nouvelles structures), le périmètre de certaines circonscriptions est modifié comme suit à la rentrée 2017.

LES PROPOSITIONS DE MESURES

A- Création d’emplois

1- Remplacement :

2- Moyens provisoires reconduits à titre définitif :

3- Moyens provisoires reconduits à titre provisoire pour l’année scolaire 2017/2018 :

4- Ouvertures à titre provisoire

FSU24

La FSU demande à ce que les ouvertures se fassent à titre définitif et qu’il y ait une ouverture franche à Château l’Evêque vu des effectifs.

5- Dispositif « plus de maîtres que de classes » : création de 7 supports

6- ASH

7- Supports spécifiques

La FSU demande à ce que au même titre que l’école de Eugène Le Roy de Coulounieix Chamiers les écoles en politiques de la ville bénéficient d’une décharge de direction à ce titre (écoles de Périgueux Gour de l’Arche et Bergerac).

LA DASEN a proposé de maintenir les décharges au titre de la politique de la ville qui existaient c’est à dire 0,5 à primaire Chamiers et 0,25 élémentaire Gour de l’Arche Périgueux.

B- Situations d’écoles à examiner en retraits d’emplois (lieux de fermetures soulignés quand ils sont connus, annulations de mesures en séance en couleur verte)

Le Snuipp-FSU24 a défendu toutes les situations dont les collègues nous ont fait part ainsi que celles qui nous semblaient problématiques.

B1- Moyens provisoires non reconduits

B2- Retraits d’emploi

C- Retraits d’emplois en dehors des classes

RÉSUMÉ DES MESURES

FSU24 :

Nous sommes intervenus pour défendre les écoles qui nous ont fait parvenir leurs éléments.

LA FSU a voté contre ces mesures de carte car pour nous il manque des ouvertures et il reste encore trop de fermetures alors que la dotation est de 8 postes.

DOTATION HORAIRE POUR LES COLLÈGES (DGH)

Déprise démographique, baisse prévisionnelle -102 élèves

MODIFICATION SECTORISATION COLLÈGES

Les représentants FSU24 au CDEN :

Teddy Guitton, Vanda Bonnamy, Abderafik Babahani, Alain Chabrillangeas, Vincent Perducat, Alain Barry

©Copyright 2006 - SNUipp 24 Dordogne, tous droits réservés.