SNUipp - FSU Dordogne
http://24.snuipp.fr/spip.php?article1836
Education prioritaire : Pour une indemnité fixe et revalorisée pour tous !
jeudi, 16 janvier 2014
/ SNUipp 24
Depuis 2011, l’indemnité ECLAIR versée aux personnels de l’éducation prioritaire se décompose entre une part fixe mensuelle et une part modulable en fonction des activités exercées. Cette situation donne lieu à des applications diverses selon les académies et des inégalités de traitement notamment entre les femmes et les hommes. Le SNUipp-FSU demande au ministre de l’Éducation nationale de corriger ce dispositif inégalitaire et d’intégrer la part modulable à la part fixe. « Tous nos collègues exerçant en éducation prioritaire s’investissent au quotidien pour la réussite des élèves. » rappelle le syndicat. Dès lors, « une même reconnaissance financière doit être la règle. » Par ailleurs, et dans le cadre des discussions qui s’ouvrent sur l’éducation prioritaire, cette indemnité doit également faire l’objet d’une revalorisation significative.
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.