SNUipp - FSU Dordogne
http://24.snuipp.fr/spip.php?article1506
Rythmes : pas de changement sans conseil d’école.
lundi, 10 décembre 2012
/ SNUipp 24

Lors du congrès de l’Association des maires de France (AMF) fin novembre le président de la République avait indiqué que la réforme des rythmes scolaires s’étalerait sur deux années, les communes pouvant mettre le dispositif en œuvre à la rentrée 2013 ou à la rentrée 2014. Depuis, selon de nouvelles informations issues d’une rencontre avec le ministère la semaine dernière, il apparaît que les conseils municipaux auraient jusqu’au 1er février prochain pour déclarer leur intention de passer à 4,5 jours ou de rester à 4 jours à la rentrée 2013.

Pas de décision au niveau local sans avis des enseignants

Si les représentants de l’AMF ont déclaré en fin de semaine ne pas avoir été informés de cet échéancier, il s’avère selon le SNUipp qu’ici et là, des écoles découvrent que leur commune envisage une nouvelle organisation de la semaine scolaire pour la rentrée 2013. Pour le syndicat, cette décision ne peut se prendre sans l’avis des enseignants d’autant qu’à ce jour, les négociations sur leurs obligations de service ne sont pas achevées. Ces négociations doivent notamment aboutir à ce que soit reconnu de manière très significative le besoin de temps de concertation et de travail invisible (préparation, recherche, rencontre avec les partenaires,…)

Un courrier à adresser aux maires

Vendredi 7 décembre, le SNUipp a décidé de s’adresser directement et publiquement aux associations des Maires de France pour que l’avis des enseignants soit pris en compte via les conseils d’école. Car de fait, « il s’agit bien de construire une journée articulant de manière cohérente des temps scolaires et temps périscolaires de qualité pour tous les élèves ». « un partenariat confiant et serein est donc indispensable ». Et dans ce cadre « les conseils d’école doivent participer activement aux choix de l’organisation du temps scolaire de la semaine et à l’élaboration éventuelle d’un projet éducatif territorial ». Le syndicat propose également aux équipes d’écoles d’adresser localement à leur maire un courrier type de même nature.

Word - 32.5 ko
modele_de_lettre_au_maire

Lire aussi : - Le communiqué du SNUipp

©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.