www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : CHSCT 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 octobre 2019

Enquête départementale "conditions de travail"

Fin septembre, Christine Renon, directrice d’école maternelle à Pantin, en Seine-St-Denis, a choisi de se donner la mort sur son lieu de travail, en expliquant dans des courriers à quel point la charge de travail était devenue insupportable.

Dans un premier temps, le SNUIpp-FSU, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, la CGT-Educ’action et SUD-Education ont invité ensemble les personnels des écoles à signer une pétition en ligne pour exprimer leur émotion après le suicide de Christine Renon et exiger qu’un chantier portant sur les conditions d’exercice de nos métiers à l’Education nationale soit ouvert en urgence, afin d’obtenir des mesures concrètes d’amélioration de nos conditions de travail. En signant cette pétition, les enseignants réclament qualité de vie au travail, refusent que le travail engendre des situations de souffrance au quotidien, notamment par des demandes, des prescriptions et autres injonctions, le plus souvent dans l’urgence qui font perdre le sens du métier. En Dordogne, lors des différentes RIS qui ont eu lieu depuis la rentrée, vous avez été nombreux à dire votre inquiétude face aux conditions de travail qui se dégradent. Vous avez été nombreux à vous inquiéter de la démarche à suivre lorsque l’un de vos collègues de l’école est en difficulté. Nombreux à dire que ça ne peut plus durer.

La situation est trop alarmante. L’employeur public est garant de la santé, du bien-être et de la sécurité au travail de ses agents. Il est de son devoir incontournable de veiller à la prévention des risques psychosociaux. Assez de promesses non tenues, assez de mesures sans rapport avec le vécu du terrain.

Afin de dresser le portrait exact de la situation en Dordogne, le SNUIpp-24 a donc décidé de vous proposer une enquête « Conditions de travail » dans laquelle vous êtes invités à décrire le plus précisément possible votre ressenti du métier. Nous vous demandons de préciser votre nom et votre prénom afin de garantir l’identité du répondant. Ensuite, l’enquête sera anonymée.

Nous publierons les résultats dans le courant du second trimestre. Dans la mesure où vous serez nombreux, syndiqués et non-syndiqués à répondre à l’enquête, nous nous appuierons sur ce constat pour mener différentes actions (alerte sociale, grèves, pétitions, rassemblement…)

Nous organiserons aussi une journée de formation au printemps sur le thème des conditions de travail.

Enquête en version imprimable ici

Il faut entre 5 et 10 minutes pour répondre à ce questionnaire. Vous n’êtes pas obligés de répondre à toutes les questions. N’oubliez pas de valider en cliquant sur le rectangle VALIDER en bas à droite

Enquête conditions de travail
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
Circonscription :
Type de poste occupé :
:
:
:
Organisation et charge de travail
Vous ressentez une baisse d’autonomie dans votre travail de pédagogie en classe :
Vous ressentez une baisse d’autonomie dans votre travail de direction :
Vous ressentez une baisse d’autonomie dans votre travail d’organisation entre collègues :
Vous ressentez un pilotage prégnant de la part du ministre :
Vous ressentez un pilotage prégnant de la part de la DSDEN :
Vous ressentez un pilotage prégnant de la part de l’IEN :
Vous ressentez un degré important d’exigence sur la qualité de votre travail de la part de l’institution :
Vous ressentez un degré important d’exigence sur la qualité de votre travail de la part des parents :
Vous ressentez un degré important d’exigence sur la qualité de votre travail de la part de collègues :
Vous ressentez une pression en terme de délais de réponse de la part des parents :
Vous ressentez une pression en terme de délais de réponse de la part de l’institution :
Vous ressentez une pression en terme de délais de réponse de la part de collègues :
Vous vous sentez soumis-es à des injonctions multiples et contradictoires de la part des parents :
Vous vous sentez soumis-es à des injonctions multiples et contradictoires de la part de l’institution :
Vous vous sentez soumis-es à des injonctions multiples et contradictoires de la part de collègues :
Vous subissez ou avez subi des propos déplacés infantilisants ou suspicieux de la part de parents :
Vous subissez ou avez subi des propos déplacés infantilisants ou suspicieux de la part de l’institution :
Vous subissez ou avez subi des propos déplacés infantilisants ou suspicieux de la part de collègues :
Vous subissez ou avez subi des propos déplacés infantilisants ou suspicieux de la part de médias :
Vous subissez ou avez subi des propos déplacés infantilisants ou suspicieux en présence d’un tiers :
Il y a de plus en plus d’informations à traiter pour faire la classe :
Il y a de plus en plus d’informations à traiter pour la direction :
Gestion de la classe : certains élèves vous mettent en grande difficulté :
Gestion de la classe : certains élèves en inclusion vous mettent en grande difficulté :
2- Management et relation de travail
Vous sentez vous déstabilisé-es par des visites impromptues de l’institution dans votre école :
Vous sentez vous déstabilisé-es par des visites impromptues de l’institution dans votre classe :
Vous sentez vous déstabilisé-es par des visites programmées dans votre école :
Vous sentez vous déstabilisé-es par des visites programmées dans votre classe :
Vous ressentez un manque de reconnaissance de votre expertise professionnelle de la part de la hiérarchie :
Vous ressentez un manque de reconnaissance de votre expertise professionnelle de la part de parents :
Vous ressentez un manque de reconnaissance de votre expertise professionnelle de la part de la mairie :
Vous ressentez un manque de reconnaissance de votre expertise professionnelle de la part de collègues :
Des décisions professionnelles vous sont imposées dans l’organisation de l’école :
Des décisions professionnelles vous sont imposées dans l’organisation de votre classe :
Des décisions professionnelles vous sont imposées par :
Votre vie professionnelle déstabilise votre vie personnelle :
:
3- Améliorer les conditions de travail
En terme de prévention avez vous besoin de plus de temps d’échange entre collègues :
En terme de prévention pensez vous utile la création d’espaces de parole collectifs en présence de personnes qualifiées :
En terme de prévention : est-il souhaitable de donner la possibilité de rencontres régulières ou d’accompagnement personnalisé :
:
:
Vos effectifs actuels vous permettent-ils d’inclure correctement :
En terme d’aides spécialisées faut-il un personnel AESH pour tout enfant en inclusion :
En terme d’aides spécialisées faut-il plus d’interventions d’enseignant-es spécialisé-es (RASED) auprès des enfants pour améliorer les inclusions :
En terme d’aides spécialisées faut-il plus d’interventions d’enseignant-es spécialisé-es (RASED) auprès des enseignant-es pour améliorer les inclusions :
En terme d’aides spécialisées faut-il plus d’interventions de personnel médical ou para-médical pour améliorer les inclusions dans les classes :
En terme de formation souhaitez vous :
:
4- Que devons nous faire pour obtenir collectivement ces améliorations de nos conditions de travail.
Quelles actions pour obtenir satisfaction ? (il est possible de cocher plusieurs choix) :
:
Faut-il lier l’amélioration de nos conditions de travail aux revendications salariales ? :
Faut-il lier l’amélioration de nos conditions de travail à la réforme des retraites ? :
Faut-il associer les parents à cette demande d’amélioration des conditions de travail :

 

33 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.