www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : CTD, CDEN, carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 novembre 2018

Compte rendu CDEN du 6 novembre 2018

PRÉSENTS

  • Préfète, IA-DASEN, Conseil Départemental, MM Brevet, Griffoul, Mme Di Santo Prada , FCPE, Conseil regional, Union des Maires, Directrice de l’Education et la Culture, UDAF, DDEN
  • FSU : Vanda Bonnamy, Vincent Perducat, Alain Chabrillangeas, Teddy Guitton, Abderafik Babahani, Alain Barry
  • UNSA

Déclaration liminaire FSU24

  • extrait de notre déclaration liminaire
    • C’est dans un contexte national et international inquiétant que se tient ce CDEN aujourd’hui. Au niveau international, la montée des populismes et des extrémismes de tout poil s’installent un peu partout sur l’ensemble de la planète. L’élection présidentielle brésilienne ne fait que renforcer cette tendance. L’axe est-ouest est aux mains de pouvoirs durs, antidémocratiques mais ô combien puissants, confortés par les puissances financières tenancières de l’argent et du libéralisme imposé au peuple.
    • En France, le gouvernement installé depuis 18 mois s’est placé dans une posture autoritaire, balayant et dénigrant toute idée ne s’inscrivant pas dans leur démarche. Les organisations syndicales que nous représentons en sont les premiers témoins. Modèle et pensée uniques , pouvoir de l’argent, le peuple subit cette politique économique et sociale dévastatrice. Au niveau de l’Education, le ministre Blanquer affiche l’école de la confiance. Mais comment peut-il se prévaloir de cette confiance alors qu’il manifeste autant de défiance vis à vis des collègues et des représentants des personnels que nous sommes ? La liste des attaques est tellement longue que nous ne l’énumérerons pas !
    • Au niveau départemental, dans le premier degré, les résultats des élèves seraient les moins « bons » de l’académie… Les enseignants sont bien évidemment pointés du doigt… Bref, il va falloir se mettre au boulot. Ah, on manque d’enseignants ? Réponse administrative : recrutements d’enseignants contractuels, non formés cela va de soi, les représentants des parents d’élèves ici présents apprécieront… Enseigner n’est pas un métier qui s’apprend ! Vous nous percevez un tant soit peu cyniques ! Oui, nous le sommes ! …..suite de la déclaration liminaire en pièce jointe.
  • éléments de réponse de l’IA-DASEN sur la déclaration liminaire
    • le budget de l’éducation nationale est le 1er buget de l’état, il est en augmentation cette année
    • en terme de moyens, le 1er degré est en voie de rééquilibrage par rapport aux autres pays de l’OCDE
    • pas de fermeture après la rentrée, les derniers ajustements se feront en juin
    • pour les directeurs d’école en milieu rural des moyens supplémentaires seront discutés
    • 11 contractuels : ils ont tous un master Meef, ils ont eu un mois de formation, ils étaient tous admissibles au concours
    • sur les résultats aux évaluations, il s’agit de faire un constat, l’ensemble du département se situe dans la 2ème partie de l’académie de Bordeaux
    • l’ensemble des circonscriptions seront accompagnées sur les Mathématiques (plan sur 2 ans)

Effectifs et indicateurs 1er et 2nd degré

  • La baisse des effectifs 1er degré est réelle : 31624 en 2012, 29535 en 2018 (cette année les prévisions étaient plus pessimistes que le constat)
  • Modes d’instruction
    • - 488 élèves dans le 1er degré (moins forte que prévu)
    • - 9 élèves du privé sous contrat (9% des élèves scolarisés dans le département)
    • + 38 élèves pour le privé hors contrat (150 élèves scolarisés)
    • - 7 élèves pour l’instruction dans la famille (96 pour le 1er et 83 pour le 2nd )
  • Evolution des effectifs
    • seuls les secteurs de Montpon et Sarlat sont en hausse
  • Mise en place des CP dédoublés en éducation prioritaire
    • création de 16 postes
    • 18 écoles avec des CP
    • 29 postes dédiés pour 371 élèves
    • 12,7 élèves par classe en moyenne
    • nouvelle carte de l’éducation prioritaire en 2020
  • Indicateurs 1er degré
    • en 2016 : -386 ;+4 postes ; P/E (nb de professeurs pour 100 élèves) 5,51
    • en 2017 : -560 ; + 8 postes ; P/E 5,64
    • en 2018 : -488 ; 0 poste ; P/E 5,70 (P/E le plus élevé de l’académie)
  • Effectifs Collèges
    • +163 élèves en collège
  • Indicateurs 2nd degré
    • H/E (nombre d’heures par élève) 1,25 en 2017 , 1,22 en 2018
    • E/D (élèves par division) 24,9 en 2017, 25 en 2018
      • La FSU fait remarquer que le H/E baisse alors que le E/D augmente, il s’agit d’une baisse des moyens
        • La DSDEN répond qu’il s’agit de l’effet de seuil, une baisse de 1 ou 2 élèves peut entrainer une fermeture de division
      • Le Conseil départemental défend les moyennes faibles des collèges du département, en raison de la ruralité et des 4 collèges en REP
        • La DSDEN fait valoir l’équité nationale entre les territoires, et rajoute que la corrélation entre un effectif bas et la réussite n’est pas systématique

Elèves à besoins éducatifs particuliers

  • l’IA DASEN évoque la possibilité de créer des Unités d’enseignement, ce point sera réabordé ultérieurement

Evaluation des élèves

  • CP et CE1
    • La FSU fait remarquer que ces évaluations n’étaient pas portées par l’ensemble du monde enseignant, la communication du ministre le dimanche soir à la presse était plus que maladroite, les enseignants en tant que fonctionnaires doivent obéir mais on ne peut pas les empêcher de réfléchir
  • baisse dans les lycées professionnels, les lycées généraux, les lycées techniques
  • légère augmentation en BTS et CPGE

Taux de participation : élection des parents d’éleves

  • Ecoles : 54,61%
  • Collèges : 38,55 %
  • Lycées généraux et techniques : 15,93 %
  • Lycée professionnels : 11,16%

Bilan de la convention ruralité 1er degré : 2016-2018

  • 17 conventions signées en 2016, 12 en 2017, 2 en 2018
  • la future convention reprendra la logique de réflexion sur le tissu scolaire
  • sur les 3 prochaines années -1653 élèves dans les écoles et – 480 élèves dans les collèges
    • 3 grandes zones particulièrement isolées (Mareuil, Villefranche du Périgord, Payzac), seront concernées par un « moratoire de 3 ans » leur nombre de classe ne sera pas revu même si il y a une baisse d’effectif , en contrepartie les collectivités devront faire des efforts d’aménagement ou d’équipement
    • plusieurs secteurs d’écoles seront invités à réfléchir afin de se regrouper

Convention ruralité collège

  • en discussion avec le Conseil Départemental
  • mise en réseau pédagogique des collèges
    • discussion engagée sur 14 « petits » collèges
  • Précision du conseil départemental : l’intégration des cycles 3 aux collèges n’est pas une volonté du Conseil Départemental mais ce dernier ne s’opposera pas si c’est une volonté des acteurs locaux

Livre blanc sur le numérique

  • 100% des collèges fibrés d’ici la fin du mandat
  • ce point sera ré abordé dans un futur CDEN

Nomination des DDEN

  • 3 nouvelles nominations

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.