www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : Réflexions, actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 septembre 2017

COMPTE-RENDU AUDIENCE DASEN MERCREDI 20 SEPTEMBRE

 DSDEN : Mme Laporte (IA-DASEN), M Griffoul (IEN adjoint à l’IA), M Brevet (SG)
 SNUipp-FSU24 : Alain Chabrillangeas et Vincent Perducat

Bilan de la rentrée

  • IA : « La rentrée s’est déroulée dans de bonnes conditions ».
  • Nous considérons que ce constat n’est pas partagé par tous.
    • L’école maternelle de Coursac a bénéficié d’une ouverture de classe. L’école de Jumilhac est sous « surveillance ».
    • Quelques postes ne sont pas pourvus.
    • La situation du remplacement est correcte en ce début d’année mais cela risque de se tendre rapidement. Il est à noter un déséquilibre en terme de remplaçants entre les circonscriptions.
    • Nous faisons part de certaines écoles – de 4 classes qui n’ont pas eu la totalité de leur décharge de direction. (Les services vont regarder de plus près.)
  • Concernant les contrats aidés et la « disparition » des EVS, aucune solution ne peut être apportée par la DSDEN… L’audience dévie sur la question du statut des directrices et directeurs d’écoles. L’IA souhaite qu’un statut puisse être instauré.
  • Nous nous opposons à cette solution qui ne résoudra en rien les difficultés rencontrées par les collègues et les équipes. Créer un échelon hiérarchique supplémentaire n’est pas souhaitable dans le fonctionnement des écoles. Le SNUipp-FSU refuse tout projet qui diviserait la profession en conférant à la direction un statut et un rôle hiérarchique relevant d’une conception managériale. La notion d’équipe doit être consolidée avec des moyens impartis. Les directeurs et directrices pourraient même se retrouver confrontés à des missions qu’ils ne revendiquent pas (évaluer les collègues, recruter, former…). Une seule certitude : les rapports au sein de l’équipe s’en trouveraient à terme modifiés et dégradés.

Tissu scolaire

  • Dernière année de la convention. Le travail sur le tissu se poursuit. La question des transports doit aussi être pris en compte.
  • Nous manifestons notre inquiétude quant à la disparition et l’éloignement du service public d’Education dans les territoires ruraux.

APC

  • Nous rappelons notre consigne sur les APC, voir ici
  • L’IA rappelle les obligations de chacun mais il n’y aura pas de contrôles tatillons et qu’une certaine liberté était laissée aux équipes.

Gestion des relations conflictuelles

  • Nous évoquons la souffrance chez certains collègues et le besoin d’être soutenus dans les situations de conflit. Le SNUipp-FSU24 accompagne les collègues qui sont victimes de ces situations.
  • L’IA reste attentive.

Evaluations CP

  • En nous appuyant sur le courrier de la DEGESCO et les différentes analyses qui ont été faites des évaluations CP, nous faisons part de notre scepticisme.
  • L’IA nous répond que les collègues ont à adapter les évaluations aux réalités de leur classe et de leur école.

Frais de déplacement

  • Il est important de faire remonter les besoins. Les services analyseront les situations afin de pouvoir apporter une réponse.

Postes PMQC

  • Nous rappelons notre attachement à ce dispositif. Les équipes qui en bénéficient font le constat de leur efficience sur le fonctionnement et les résultats des élèves. Cependant, des équipes nous font part de la pression exercée sur les collègues occupant ces postes et sur les équipes : demande de « comptes », de résultats, d’évaluations et nombreuses réunions. Il se sentent « épiés » et notent des restrictions dans leur liberté pédagogique.
  • L’IA justifie cela par le fait que ces dispositifs doivent être évalués et que s’ils ne répondent pas en terme de fonctionnement ou de résultats à des critères précis, ils seront fermés….
  • Cela ne laisse rien augurer de positif pour ce fonctionnement.

Animations pédagogiques

  • Nous insistons sur le fait que les collègues puissent choisir librement les animations de leur choix et qu’il n’existe pas de caractère obligatoire…
  • L’IA remplace le terme obligatoire par prioritaire…

PES licenciées

  • Le licenciement « sec » de 3 PES dès la première année sans possibilité de prolongation nous interroge. Sur le fond, nous ne pouvons juger de la valeur professionnelle. Cependant, la manière dont ont été licenciées ces collègues est inadmissible : entretien avec le jury à Bordeaux le 7 juillet sans compte-rendu oral puis réception de la lettre recommandée de licenciement vers le 20 juillet avec un avis circonstancié jugeant de la valeur professionnelle mais aussi humaine…. Pas d’entretien préalable accompagné par des délégués des personnels et aucune mesure d’accompagnement de l’éducation nationale. Pour couronner le tout, l’attestation employeur n’a pas été fournie aux collègues licenciées avec pour conséquence l’impossibilité de s’inscrire à Pôle emploi pour l’ouverture de droits à indemnisation…
  • La justification de l’IA sur la valeur professionnelle et la valeur de l’entretien ne nous convainc pas.

Informations portées à l’IA par le SNUIPP-FSU24

  • Nous portons toujours la question de l’absence de formation continue et de la formation initiale nettement insuffisante.
  • L’allongement des carrières nous inquiète et la question de la souffrance au travail est plus prégnante au fil des années.
  • Le manque de reconnaissance professionnelle est largement partagé par les collègues.
  • Conditions de travail, salaires sont au cœur des préoccupations des agents de la fonction publique dont nous faisons partie. Les annonces du nouveau gouvernement sont très négatives : gel du point d’indice, restauration du jour de carence , augmentation de la CSG, incertitude sur les accords PPCR, suppressions de postes.
  • La grève du 10 octobre constituera une première étape dans nos luttes.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.