www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : CAPD ( Mouvement, promotions, temps partiel, formation continue....)  / Formation continue 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
20 juin 2017

Compte rendu Conseil de formation du 20 juin 2017

CONSEIL DE FORMATION du 20 juin 2017

(Déclinaison départementale du plan de formation 2017/2018)


Présents :

  • DSDEN 24 : Mme LAPORTE, M. GRIFFOUL, Mme VEAU

  • IEN : M. ALAYRAC, M. BONHEME, M. LAGRANGE

  • CPC : M. VEYSSIERE

  • ESPE : M. TRAVERSE, M. SUISSA

  • PEMF : Mme CADOUL, Mme CABANAC

  • PES : Mme CELOTTO, Mme CABANNE, M. ROVERE

  • Représentants du SNUipp-FSU 24 : M. PERDUCAT, M. DE LA BROSSE

  • Représentants du SE-UNSA : M. MARTY

  • Représentant CANOPE : M. SURAULT

Introduction :

  • Mme LAPORTE nous rappelle le contexte particulier : changement de ministre qui s’axe sur la réussite scolaire des élèves avec le dédoublement des classes de CP, mais que ne nous touche pas en Dordogne. Il va falloir rendre compte de la plus-value pédagogique du dispositif PMQC. Cela représente donc un axe particulier dans le plan de formation départementale. M. le ministre place comme axe prioritaire la maîtrise des fondamentaux acquis en fin de CE1 (voire en fin de CP), et non plus en fin de CE2.

  • Mme LAPORTE nous rappelle l’importance liée à la formation : se retrouver et échanger entre collègues, progresser dans sa pratique. Un choix a été fait : augmenter le potentiel de remplaçants afin d’élargir le périmètre de formation. Il faut intégrer dans la formation les CPC et CPD, en lien également avec l’ESPE.

Des priorités académiques :

  • accompagner sur la durée la mise en œuvre de la réforme de la scolarité obligatoire.

  • mettre en place un dispositif pérenne de formation inter-degrés au cycle 3.

  • renforcer la professionnalisation des acteurs.

Quelles priorités départementales ?

  • le cycle 2 : « 100 % de réussite au CP ».

  • accompagnement de la réforme de la scolarité obligatoire.

  • la prise en compte de la difficulté scolaire (les 5 domaines du Socle Commun).

Quelles stratégies ?

  • adapter les FAD aux besoins spécifiques du terrain (ZAP/secteur de collège/écoles).

  • déployer des parcours hybrides départementalisés.

  • déployer des formation filées.

  • mutualiser les expertises des opérateurs et des partenaires (CANOPE, IFE, ESPE par exemples).

Quelles mises en œuvre ?

  • donner la priorité au cycle 2 :

    • enseigner les fondamentaux particulièrement la lecture au CP. (enseignants néo-titulaires dans cette classe : formation les 3 et 4 juillet et en septembre si besoin).

    • former les équipes des dispositifs PMQC à l’enseignement en CP et en CE1.

    • construire le nombre en cycle 2 : déploiement du parcours hybride obligatoire.

    • contribuer à l’évaluation du dispositif PMQC.

  • déployer et accompagner au niveau départemental :

    • l’enseignement de l’oral au cycle 1 et au cycle 3 (parcours hybrides obligatoires).

    • le numérique éducatif : renforcer sa place dans la conception et la mise en en œuvre de séquences d’apprentissage.

    • mettre en œuvre au niveau des ZAP des formations cycle 3.

  • envisager la différenciation et la prise en compte de la difficulté scolaire :

    • poursuite des formations départementales à destination des enseignants du milieu ordinaire.

    • approfondissement de la mise en œuvre de la nouvelle politique d’éducation prioritaire.

    • formation des enseignants non-spécialisés affectés sur des postes ASH (8 jours : 4 jours en début d’année + 4 jours filés sur l’année).

Intervention du SNUipp-FSU : absence de formation des remplaçants en ASH sur des périodes courtes. Réponse : l’administration prend note et va réfléchir pour trouver une solution.

    • préparation du CAPPEI : 10 collègues en Dordogne : 24 heures de formation cette année et 11 semaines de formation l’année prochaine.

  • professionnaliser les acteurs :

    • accompagner les formateurs (MAT/PEMF).

    • accompagner les directeurs d’école sur le court et moyen terme.

Intervention du SNUipp-FSU : problème pour les chargés d’école qui ne sont pas prévus dans la formation statutaire (direction 2 classes et +). Réponse : futur chantier pour l’année prochaine .

    • accompagner de manière renforcée l’entrée dans le métier : formation des PES, renforcement du co-tutorat, formation des T1 (18 heures dont 12 en formation remplacée à l’ESPE et 6 en circonscription. L’ESPE attend des demandes de T1 pour ces heures de formation).

Informations complémentaires

PEMF

  • M Griffoul confirme que ces derniers auront 1/3 de décharge l’année prochaine au lieu de 25 %, 16 PEMF.

PES

  • Entre 55 et 60 PES à la rentrée.

  • Réunion d’accueil des PES 2017/2018 : 5 juillet 2017 de 10h30 à 12h à la DSDEN 24.

  • 7 situations de PES en commission début juillet pour divers problèmes.

  • Depuis 6 ans : 3 licenciements au bout du renouvellement.

  • Bilan de suivi des PES dans toutes les circonscriptions : malheureusement, certains PES n’ont pas été prévenus des dates, pas été invités à leur bilan ou difficultés d’emplois du temps et de remplacement.

  • Document de travail fourni en séance : planning synthèse des formations 2017/2018, (pas encore entièrement finalisé).

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.