www.snuipp.fr

SNUipp 24 Dordogne

Vous êtes actuellement : CTD, CDEN, carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 décembre 2016

Dotation académique pour la carte scolaire 2017 (Maj du 23/01/2017)

Maj du 19/01/2017

Au CTA du 19 janvier 2017, le Recteur a proposé la répartition des postes suivante :

Académie + 214*
Dordogne + 8
Gironde + 162
Landes + 17
Lot-et-Garonne + 16
Pyrénées-Atlantiques + 11

*La dotation académique est de + 204 postes auxquels s’ajoutent 10 postes au titre des « conventions ruralité » signées en Dordogne et dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les 8 postes de Dordogne se décomposent en +3 et +5(convention ruralité)

Si ce n’est déjà fait vous pouvez remplir l’enquête carte scolaire ici

Article du 17 décembre 2017

Le SNUipp-FSU dévoile la répartition académie par académie des 4311 postes créés pour la rentrée 2017. Une dotation qui ne sera pas partout suffisante pour améliorer les conditions d’apprentissage et d’enseignement.

Pour l’académie de Bordeaux ce seront 204 postes en plus, nous connaîtrons les répartitions départementales à l’issue du CTA du 19 janvier à Bordeaux

dotations 2017 Une réserve de 100 postes est constituée pour accompagner le développement des conventions « ruralité »

Le communiqué

La répartition par académie des 4311 postes pour le 1er degré a été dévoilée hier par le ministère. A cette rentrée, avec des effectifs prévus à la baisse, aucune académie ne perd de postes. Comme à la rentrée précédente, les académies de Créteil et de Versailles sont les mieux dotées. Une attention particulière a été apportée à la Guyane, la Réunion et Mayotte où les besoins sont très importants. D’autres académies comme Dijon ou la Martinique sont moins bien loties. Certains départements devraient connaître de meilleures conditions d’enseignement et d’apprentissage, Pour d’autres, il ne faut s’attendre à aucune amélioration.

Dans ce contexte, les priorités affichées par le ministère ne pourront pas être toutes couvertes. Pourtant pour réduire les inégalités, il faut baisser les effectifs en classe, il faut des maîtres en plus dans toutes les écoles, il faut développer la scolarisation des moins de trois ans, des postes de Rased à la hauteur des besoins et des postes de remplacement pour permettre aux enseignants de partir en formation. A l’image des pays de l’OCDE comparables au nôtre qui réussissent dans la lutte contre les inégalités scolaires, c’est d’un renforcement de l’investissement sur la durée dont l’école publique a besoin.

Dans cette période propice aux discours les plus démagogiques, le SNUipp-FSU portera haut et fort son projet éducatif pour la transformation de l’école au service de la réussite de tous les élèves. Il s’opposera à tous les projets régressifs qui visent à renforcer les inégalités et à réduire le droit de tous à l’éducation.

Paris, le 16 décembre 2016

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp 24 Dordogne, tous droits réservés.