www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : Résistance  / Grève, manif, pétitions...... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
11 mai 2016

LOI TRAVAIL Grèves le 17 et le 19 mai

Modalités des grèves en Dordogne

  • Périgueux
    • Mardi 17 mai 17H30 - Palais de Justice
    • Jeudi 19 mai 10h00 - Palais de Justice
  • Bergerac
    • Mardi 17 mai 17H30 - Palais de Justice
    • Jeudi 19 mai
      • 14h00 Rassemblement place de la Myrpe : Déploiement vers les centres commerciaux, signature d’une pétition et information sur la loi El Khomri.
      • 17h30 Manif Palais de justice.
  • Sarlat
    • Mardi 17 mai 17H30 - Place de la Rigaudie
    • Jeudi 19 mai 14h00 - Place de la Rigaudie

Après le 49-3, renforçons la mobilisation. Tous en grève et en manifestations les 17 et 19 mai

Les 17 et 19 mai prochains, 7 organisations FSU, CGT, FO, Solidaires UNEF, UNL, Fidl appellent à la grève et aux manifestations. Le gouvernement a décidé de brandir le 49.3 pour passer en force sur sa loi travail contestée et rejetée par la majorité de l’opinion. Plus que jamais, notre place est avec l’ensemble des salarié-es, de la jeunesse, des privé-es d’emploi et les retraité-es, pour exiger le retrait de ce projet et obtenir de nouveaux droits.

Plus que jamais, c’est tous ensemble qu’il faut faire renoncer le gouvernement.

Le SNUipp-FSU appelle les personnels des écoles à être en grève et présent-es dans la rue les 17 et 19 mai :

- Parce que le code du travail est un bien commun. Il est le premier élément de protection des salarié-es. Son démantèlement conduira inévitablement à remettre en cause le statut de fonctionnaire. Le moins disant social touchera à la fois les salarié-es du public et du privé.

- Parce que l’inversion de la hiérarchie des normes conduira à un code du travail par entreprise. Comment peut-on penser que c’est au niveau de l’entreprise que le salarié confronté à son employeur pourra faire valoir ses droits ? L’accord de branche parce qu’il est négocié à une échelle plus importante est plus protecteur pour les salarié-es. La loi, quant à elle, garantie l’égalité et l’universalité des droits.

- Parce que le passage en force par le 49-3 est un déni de démocratie.
- Le gouvernement doit entendre le refus majoritaire de ce projet de loi et le retirer
- Le SNUipp-FSU rappelle son opposition au SMA et appelle les personnels à ne pas remplir la déclaration préalable.
- Le SNUipp-FSU 24 dans ce contexte d’urgence appelle aussi à ne pas remplir la déclaration préalable, néanmoins il convient toujours de prévenir les familles et les mairies.

La FSU publie une tribune dénonçant l’utilisation du 49.3 censurant le débat sur la Loi travail et appelle avec d’autres organisations syndicales à poursuivre la mobilisation les 12, 17 et 19 mai prochains..

La tribune publiée le 11 mai 2016 :

Alors que le débat sur le projet de loi Travail venait de commencer au parlement, le gouvernement vient de décider de le censurer en utilisant le 49.3.

Cette mesure autoritaire est une preuve de sa grande faiblesse, d’un mépris des centaines de milliers de jeunes, de salarié-e-s, de chômeurs qui se sont mobilisé-e-s depuis plus de deux mois, d’un mépris des plus de 70 % de français-es qui refusent ce texte. Après ses tentatives infructueuses pour convaincre l’opinion et son incapacité à rassembler une majorité pour valider son texte, le gouvernement refuse la confrontation parlementaire. Il refuse que le travail soit l’objet d’un débat démocratique dans notre pays.

Face à la crise que le gouvernement vient de provoquer, il n’y a pas d’autre solution que le dialogue et l’ouverture de discussions sur la question du travail pour garantir les droits des salarié-e-s, créer de nouveaux droits afin de répondre aux évolutions actuelles du monde du travail.

Ce passage en force du gouvernement ne réglera rien. Les désaccords restent entiers et tout particulièrement en ce qui concerne la philosophie du texte : l’inversion de la hiérarchie des normes.

Avec les organisations de l’intersyndicale, la FSU appelle les agents de la Fonction publique à continuer de se mobiliser avec les salarié-e-s du privé et les jeunes.

Elle demande au Président de la République, qui a dit faire du dialogue social la carte de visite de son quinquennat, de répondre favorablement et de toute urgence à la demande de l’intersyndicale qui lui demande d’être reçue.

Paris, le 11 mai 2016

Voir aussi :

- Le communiqué intersyndical appelant à construire les mobilisations des 12, 17 et 19 mai contre la Loi travail

Lire aussi :

- le 4 pages de la FSU

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.