www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : Réflexions, actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
4 octobre 2015

Ecole à vendre

Le dimanche 4 octobre était diffusé sur France inter dans l’émission Interception un reportage intitulé "Ecole à vendre"

A écouter ici

Une bonne partie du reportage traite de la fermeture de la dernière classe de Léguillac de Cercles.

Tous les arguments développés par les parents ou les élus, sont exactement les mêmes que nous portons en carte scolaire depuis longtemps.

  • oui, il est possible d’avoir un enseignement de qualité dans les écoles de petite taille
  • oui, il est possible pour un enseignant de s’épanouir dans ces petites structures
  • non, ces écoles ne coûtent pas plus cher à la collectivité (il s’agit en réalité de transferts de charges), les économies d’échelle finissent par se payer tôt ou tard ( en terme humain notamment)

La prochaine carte scolaire remettra en lumière toutes les problématiques de ce reportage, le Snuipp-FSU24 tiendra toute sa place au côté des écoles menacées.

Texte de présentation de l’émission

35 000 postes d’enseignants ont été créés en France depuis le début du quinquennat. Le problème, c’est que la répartition suit, irrémédiablement, impitoyablement, l’évolution démographique et la répartition géographique de cette démographie. Si des classes s’ouvrent dans les villes ou leurs banlieues, d’autres ne cessent de fermer dans les zones rurales. Nécessité d’économie, argumente l’administration. Inefficacité des trop petites écoles à classe unique, renchérissent certains syndicats. Un quart des écoliers français fréquentent une école rurale. Mais les classes uniques ne cessent de perdre du terrain. Elles ne sont plus que 4000 aujourd’hui. Le problème, c’est que, outre les difficultés qu’engendre la fermeture d’une école pour les enfants et leurs parents, ces fermetures signifient souvent la disparition du dernier centre de vie dans les villages. Et les élus qui en sont menacés doivent faire des efforts d’inventivité souvent admirables pour conserver leur école. Yves Decaens et Yann Fressy nous invitent à les suivre dans deux départements touchés de plein fouet par ce phénomène : la Dordogne et la Lozère.

Reportage d’Yves Decaens, prise de son : Yann Fressy, mixage : Philippe Bredin

Réalisation d’Anne Lhioreau, assistée de Stéphane Cosme et Zohra Bensmaïli

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.