www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : CAPD ( Mouvement, promotions, temps partiel, formation continue....) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 octobre 2015

Compte rendu de l’audience DASEN/SNUipp-FSU 24 (29 sept)

Compte rendu de l’audience IA-DASEN du 29 septembre 2015


  • Pour les services de la DSDEN : Madame Orlay ( IA), Messieurs Griffoul (IEN-A) et Brevet (SG).

  • Pour le SNUipp-FSU 24 : Alain Chabrillangeas et Vincent Perducat


En italique nos questions et relances, en caractères normaux les réponses, entre parenthèses nos remarques post audience..


Bilan de rentrée :

  • Quelle est la situation du département au regard du plafond d’emploi ?

(La Dordogne a une dotation de 1794 Équivalents Temps Pleins )

Au premier octobre nous devrions être en « sur consommation » de trois personnels. Cet excédent va se résorber naturellement en cours d’année. La fin d’année scolaire risque d’être tendue en terme de remplacement. On peut espérer des retours de disponibilités…

(on peut espérer aussi un solde plus favorable sur les permutations…)


  • Quel bilan des Ineat/exeat ?

Cette année après les dernières opérations post rentrée (1 sortie et 2 entrées) le solde est de 2 entrées de plus que les sorties. Les 2 dernières entrées sont réalisées avec des départements ayant maintenu les exeats après la date de la rentrée.

Nous rappelons qu’il est dommage de ne pas pouvoir accorder d’ineat à des collègues en disponibilité depuis plusieurs années et qui sont « perdus » pour leurs départements d’origine.

Ce sont souvent des collègues de la couronne parisienne, ces départements ne lâchent personne.

Nous regrettons un tel gâchis humain.


  • Reste-t-il des postes vacants ?

2 : le poste de psychologue scolaire de Belves pour lequel un appel à candidature est en cours, une solution recherchée, et le poste de maître G de Creysse. Celui-ci ne sera pas pourvu et le support budgétaire a été réutilisé pour une ouverture de classe de rentrée. Sur le poste de psychologue il ne peut pas y avoir de nomination définitive.


  • Quel bilan pour la mise en place des décharges de direction moins de 4 classes ?

Bilan positif : le dispositif fonctionne, quelques écoles avaient été oubliées mais ont pu être réintégrées dans les plannings des TDS (Titulaires Départementaux de Secteur), tout est couvert. Les calendriers mis en place fonctionnent ce qui fait envie aux autres départements de l’Académie.

Nous rappelons que ces calendriers étaient notre demande pour donner aux directrices et directeurs et aux collègues titulaires mobiles de la visibilité sur leur année.


  • Quand aura lieu le conseil de formation de début d’année (prévu dans la circulaire idoine du 24/12/84) ?

Tout n’est pas encore calé au niveau académique pour la formation initiale. Un conseil de formation sera organisé quand les choses seront harmonisées dans l’Académie.

Nous souhaitons que les listes des collègues qui ont accès à des formations (autres que les animations pédagogiques) nous soient communiquées dans le fonctionnement normal du paritarisme.


Frais de déplacement :


Madame Orlay nous informe que l’enveloppe des frais de déplacement n’est pas consommée. Les collègues ne font pas les demandes des remboursements auxquels ils ont droit.

Le système de saisie n’aide pas les collègues…Il semble particulièrement opaque pour les néophytes..

(Nous sommes prêts à vous aider pour les saisies dans DT-Chorus, contactez nous…).

Monsieur Brevet nous confirme que l’ISSR sera versée à tous les collègues nommés sur des postes vacants après la rentrée. (Attention vous devez avoir reçu un état mensuel transmis par la circonscription de l’école de rattachement, si ce n’est pas le cas appelez nous !)

Les collègues qui étaient dans ce cas l’année dernière peuvent faire la demande par la voie hiérarchique. (L’administration ne s’engage pas sur l’issue de ces demandes, contactez-nous pour travailler la forme et surtout le fond de la chose.)

Nous signalons que nous soutiendrons les collègues qui feraient de telles demandes y compris jusqu’au Tribunal Administratif au besoin.


Direction et fonctionnement des écoles


Nous attendons toujours les conclusions en actes du groupe de travail d’avril dernier, qu’en est-il ?


Nous attendons les prises de décisions du ministère et du rectorat…

Nous faisons remarquer que de nouvelles charges viennent de s’ajouter en terme de temps et en terme de budget pour les écoles et communes. En effet, les nouveaux programmes de maternelle et les ressources ne sont pas fournis aux collègues : chaque école va devoir les imprimer pour permettre le travail. Il s’agit de documents de travail qu’on doit pouvoir compulser, annoter ; partager le format numérique n’est pas toujours suffisant, d’autant que nous ne sommes pas dotés d’ordinateur de fonction….Les évaluations CE2 posent le même problème, contrairement à celles de l’ère Jospin qui étaient fournies aux élèves. Idem pour les élections de parents : beaucoup de papier et de temps passé avec souvent une seule liste candidate.

Sur les élections de parents : c’est la rançon de la démocratie, mais on peut penser qu’un système d’élection dématérialisée pourrait être mis en place. Cela rentrerait bien dans le cadre du protocole de simplification des tâches de direction… Sur les aspects budgétaires ce n’est pas l’EN qui les gère, mais les communes.

(C’est bien le problème certains font des économies en reportant les dépenses sur d’autres…)

Nous demandons à avoir la liste des directeurs tuteurs des directeurs entrant en fonction. Nous voulons pouvoir nous assurer que cette fonction et la prime associée ne seront proposées toujours aux mêmes collègues. Pour nous tous les collègues inscrits sur la liste d’aptitude doivent être considérés comme aptes à assurer le tutorat.. sinon pourquoi une liste d’aptitude ?

Monsieur Griffoul nous explique que cette demande déjà faite en CAPD va être satisfaite. Elle avait été oubliée dans le feu de l’action de la rentrée.


Rapports hiérarchiques et questions diverses.

  • Évaluations CE2

Nous rappelons à la DASEN que la circulaire ne prévoit pas de remonter des résultats ni au niveau national ni au niveau des circonscriptions. S’il y a des remontées elles ne pourront se faire que sur la base du volontariat. De même, si nous saluons les efforts des équipes de circonscription qui ont travaillé pour mettre des outils d’évaluation à la disposition des collègues, nous rappelons que ces outils ne peuvent pas prendre d’aspect obligatoire.

Paradoxalement nous exprimons le regret que le ministère se soit arrêté au milieu du gué. Il est dommage qu’on ne soit pas revenu au système des évaluations homogènes sur toute la France qui existaient il y a quelques années. Le matériel était fourni, les réponses et surtout les erreurs étaient analysées de façon fine, ce qui donnait l’occasion d’un travail d’école approfondi permettant de construire ensuite le projet d’école.

Madame Orlay souscrit à notre lecture de la circulaire, il est obligatoire de mettre en place une évaluation diagnostique et d’en rendre compte aux parents…


  • Magister

Pour nous la lecture que fait le ministère de l’avis du CHS-CT-M est tendancieuse : l’utilisation de Magister est facultative pour les équipes de formation. Autrement dit on peut utiliser d’autres outils de formation à distance…

Monsieur Griffoul nous explique que Magister utilise la plate forme adoptée par les grandes universités, c’est un gage de qualité. En Dordogne il n’y aura pas d’autre outil pour la formation à distance…Les forums inutiles seront désactivés, il n’y aura plus d’objectifs quantitatifs exigés…Il devrait même apparaître la possibilité de travailler à plusieurs à partir d’une même connexion.


  • RIS sur le temps de classe

La Dasen nous indique que l’accueil des élèves doit être assuré.


  • Rythmes scolaires

Un bilan va être fait par un comité sous la houlette de Madame Bassager, les indicateurs pourront être variés : fluidité des parcours, état des élèves arrivant en 6ème…

Nous montrons notre scepticisme devant de tels indicateurs : la fluidité des parcours a été décrétée…

La Dasen reprend en indiquant qu’il s’agit de voir le temps de l’enfant dans sa globalité…


  • PMQC

Une partie du dispositif entre dans sa troisième année. Il s’agit de l’évaluer. Après et/ou au cours de temps de formation les collègues participant seront amenés à donner leurs avis en autoévaluant le dispositif. Les acquis des élèves seront aussi évalués éventuellement par confrontation avec des groupes témoins..

Là encore l’évaluation n’est pas simple. Le dispositif PMQC n’est pas hors sol, Il est sûrement intéressant de voir ce qu’il peut avoir apporté, dans les pratiques de classes, les relations aux élèves et leurs comportements… au delà des résultats scolaires eux-mêmes. Nous demandons que puisse être organisé un groupe de travail sur cette évaluation. Pour le SNUipp-FSU c’est un dispositif qui peut apporter des réponses à la souffrance de certains dans le métier… « Plus de maîtres que de classes » est aussi un mandat pédagogique que nous portons syndicalement depuis notre création..




 

18 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.