www.snuipp.fr

SNUipp 24 Dordogne

Vous êtes actuellement : Dossiers métiers (direction, refondation, rased, .......)  / Evaluations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 septembre 2015

Evaluations CE2 : ce qu’il faut savoir (maj du 15/10/15)

Alors que les enseignants de CE2 se préparent à une évaluation diagnostique de leurs élèves, Eduscol met une banque d’outils à leur disposition. Quelques précisions utiles…

Le site Eduscol propose aux enseignants de CE2 une banque d’outils pour faciliter l’évaluation diagnostique - en maths et en français - de leurs élèves en début d’année. L’objectif est de « permettre aux équipes d’identifier les difficultés potentielles de chaque élève et de mettre en place une réponse adaptée dès le début de l’année scolaire. » Un corpus de 400 fiches dans lequel on peut librement piocher pour construire ses propres documents d’évaluation et trois propositions de livrets « clé en main » qui balaient l’essentiel des compétences attendues.

Utiles précisions

Ces évaluations sont-elles obligatoires ?

La circulaire de rentrée 2015 les rend obligatoires : « Une évaluation du niveau des élèves en français et en mathématiques, à des fins diagnostiques, est mise en place au début de la classe de CE2. » La nature et le nombre d’évaluations relèvent en revanche de la liberté pédagogique des équipes. Ces dernières ont pour cela à leur disposition les fiches ressources ou/et les trois livrets.

Un protocole obligatoire ?

Aucun protocole ne peut être imposé aux écoles. La circulaire de rentrée précise que « pour les y aider, une banque d’outils d’aide à l’évaluation diagnostique en ligne sera mise à leur disposition durant le premier trimestre de l’année scolaire 2015-2016. Elle comportera un large choix d’items en français et en mathématiques, testés et se référant explicitement aux domaines du socle. » On peut lire aussi sur le site du ministère que « l’usage de ces livrets n’a aucun caractère obligatoire ; ils sont proposés afin d’aider les enseignants s’ils ne souhaitent pas constituer eux-mêmes leurs combinaisons d’items ».

Une date de passation précisément définie ?

Là encore, ce sont les enseignants qui déterminent le moment qu’ils jugent approprié dans la première période de l’année. Là aussi, la circulaire de rentrée indique qu’ « elle (la banque d’outil) permettra aux enseignants d’évaluer les élèves au moment choisi par eux au cours des premières semaines de l’année et en fonction des objectifs poursuivis au sein de la classe. »

Faut-il faire remonter les résultats ?

Rien ne l’indique. Pour le SNUipp-FSU, ces évaluations doivent rester au niveau de l’école. Elles sont un outil pédagogique au service de l’enseignant et des élèves. Elles peuvent être une aide dans la conduite de la classe et notamment dans l’accompagnement des élèves qui rencontrent des difficultés, et ne doivent en aucun cas constituer un outil d’évaluation des écoles et du système scolaire. Elles peuvent concerner toute la classe ou seulement un groupe d’élèves en fonction de la pédagogie de l’enseignant.

Des outils à moindre frais

Le ministère souhaite instaurer un dispositif national d’évaluation mais à moindre frais, ce qui veut dire que c’est sur le budget des écoles que les coûts d’impression seront ponctionnés, comme pour les documents d’accompagnement des programmes de maternelle. Il est impensable d’envisager un tel support pédagogique sans une impression papier. Pour le SNUipp-FSU ces coûts ne doivent pas grever le budget des écoles.

Consulter :

- la « Banqu’outils » sur le site eduscol

Des améliorations nécessaires

Le SNUipp-FSU demande à la ministre que les outils d’évaluation CE2 soient revus afin d’améliorer leur intérêt pédagogique et de faciliter leur utilisation.

Dans un courrier daté du 13 octobre, le SNUipp-FSU alerte la ministre de l’Éducation nationale au sujet des outils d’évaluation de début de CE2 mis à la disposition des enseignants sur le site EDUSCOL.

Des erreurs ont été relevées « qui vont de l’anecdotique (problèmes de mise en page) au plus fondamental avec des exercices incomplets, des consignes incohérentes (…) ou une non correspondance des consignes entre le fichier élève et le guide du maître. »

Le syndicat lui demande aussi d’alléger la charge de travail des enseignants avec une présentation plus ergonomique de cette volumineuse documentation et qu’un budget soit dégagé pour l’impression des fiches ou des livrets qui ne doit pas grever celui des écoles.

Enfin, pour le SNUipp-FSU et afin que ces outils soient concrètement utiles aux élèves et aux enseignants « il est indispensable qu’ils soient mis à la disposition des équipes avant la rentrée pour qu’elles puissent avoir le temps d’élaborer dans de bonnes conditions le dispositif adapté aux besoins des élèves. »

Télécharger la lettre à la ministre

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp 24 Dordogne, tous droits réservés.