www.snuipp.fr

SNUipp 24 Dordogne

Vous êtes actuellement : Dossiers métiers (direction, refondation, rased, .......)  / Refondation. 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 février 2015

Compte rendu comité de suivi des rythmes

Comité de suivi des rythmes mercredi 11 février 2015

Présents

  • Administration

    • Mme Orlay (IA), MM B. Brevet (SG), V. Navarro (DRH), Bassager (CPIA)

  • Représentants des parents d’élèves (PEP)

  • CAF

  • Union des maires

  • Conseil Général

  • DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations)

  • SNUipp-FSU24

    • Vanda Bonnamy, Alain Barry

  • SE-UNSA

Compte rendu

1- État des lieux

  • Regard de la DSDEN sur les rythmes

    • à la rentrée toutes les organisations possibles étaient existantes en Dordogne mais rien n’était figé

    • 10 demandes de régulation des organisations scolaires

      • pour des raisons tenant à la disponibilité des intervenants ( 2)

      • pour des raisons d’organisation trop complexe (3)

      • pour des raisons liées aux transports scolaires (5)

    • peu de situations difficiles

    • le versement du fond d’amorçage ( avance en oct et déc) : 16000 communes pour 400 millions € au niveau national ; 630000 € pour la Dordogne.

2- Enquête de l’Inspection Générale de l’Éducation Nationale (IGEN)

  • un échantillonnage des emplois du temps du temps est fait sur 2 écoles rurales de Dordogne (Bonneville et Synglerac) de PS à GS et CP à CM1

  •  cela servira d’éléments de comparaison pour établir l’évolution des organisations pédagogiques (l’ observation sur sites par les IGEN se fera dans 7 académies mais pas l’Aquitaine).


3- Enquête de la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO)

  • la nouvelle organisation du temps scolaire du point de vue des enseignants 

    • Les enseignants ont-ils réorganisé leur emploi du temps sur la semaine/ période

      • ils font encore français et maths sur les 5 matinées

      • ils ont le sentiment de clore plus sereinement les modules d’apprentissage, parfois il est compliqué de fonctionner sur 45 minutes

    • Certains domaines restent installés sur l’après midi

    • le travail en équipe existait antérieurement

    • il faudrait répartir les temps d’apprentissage aux moments les plus propices de la journée

    • les 3 types d’activités pour les APC

      • domaine 1 (traitement de la difficulté est très présent sur les 2 premières périodes)

      • les domaines 2 et 3 sont également programmés pour les autres périodes

    • peu d’articulation entre projet d’école/de classe et les activités périscolaires

SNUipp-FSU24 : Les enseignants ont ils été questionné directement ?

IA DASEN : Non il s’agit d’un travail mené par les équipes de circonscription.

SNUipp-FSU24  : il est difficile alors de dire que c’est ce que pensent les enseignants. Nous avons également fait un questionnaire auprès des enseignants, plus de 16 000 collègues ont répondu et les collègues ne sont pas satisfaits (cf résultats de l’enquête ici).


2- Les PEDT (projet éducatif territorial)

  • Prendre en compte l’enfant dans sa globalité (temps scolaire et hors temps scolaire)

  • favoriser la complémentarité des temps éducatifs

  • démarche partenariale

  • cet instrument doit être souple et adaptable

Pour la Dordogne

  • 66 communes ont signé un PEDT

  • 175 communes ont un PEDT en cours de finalisation

3- Débat

SNUipp-FSU24

  • il y a de grandes inégalités territoriales à propos du contenu des TAP, cela renforce les inégalités qui existaient déjà

  • la place des TAP dans l’emploi du temps génère parfois des difficultés (pause méridienne trop longue…)

  • la meilleure organisation des TAP semble être celle de la régularité (même temps de classe tous les jours)

  • dans la majeur partie des cas, les collègues ont le sentiment que leurs conditions de travail se sont dégradées et ne mesurent pas d’effets bénéfiques de cette réforme sur les élèves.

  • Nous le disons à nouveau cette réforme doit être réécrite elle ne convient ni aux élèves ni aux enseignants !

Caf

  • il y a une difficulté sur les champs de compétence des interlocuteurs, une explication est demandée quant au financement

  • l’Éducation Nationale parle écoles et communes, la CAF elle parle de territoires ou regroupement de communes, ces deux entrées ne recouvrent pas forcément les mêmes entités

  • il faudrait développer le temps de lien ou temps de transition entre les différentes phases de la journée (garderie – classe -Tap)

CG

  • la compétence transport impose un cadre réglementaire sur les organisations en amont et des horaires réguliers sur les écoles

  • les intervenants sport du CG sont très mobilisés, ils interviennent sur 100 écoles cette année

  • ils n’interviendront dans le futur que si les séquences sont supérieures à 1H00 afin de mener correctement leurs activités

PEP

  • les quelques contacts avec les parents font ressortir que les enfants reviennent fatigués

  • il n’y a pas assez de concertation entre l’administration et les enseignants, ces derniers n’ont vraisemblablement pas été écoutés alors qu’on voulait nous faire croire qu’on les avait interrogés.

DDCSPP

  • il n’y a pas d’évaluation qualitative des TAP pour l’instant

  • il faut mettre en place un groupe d’appui PEDT afin de travailler sur l’évaluation des TAP


4- Fonds d’accompagnement

  • Il y aura un maintien de l’enveloppe à son niveau actuel (par élève 50 euros + 40 euros pour les communes éligibles à la DSR cible)

  • La logique d’uniformité de l’aide est abandonnée il y aura désormais un impératif de PEDT

  • 99 communes n’ont pas encore déposé de PEDT

  • La date de retour des PEDT pour la rentrée de septembre 2015 est fixée au 30 mai 2015.

  • Modalités

    • lettre conjointe préfet/IA

    • réunion du comité de suivi

    • création d’un groupe d’appui départemental

    • organisation de réunions opérationnelles à l’échelle d’un territoire

    • participation aux commissions de pilotage des PEDT

    • appui et conseil aux PEDT dans le cadre des visites de contrôle

  • Pour les écoles fonctionnant sous le décret Hamon, la durée du dispositif est de 3 ans.




Les représentants du SNUipp-FSU24 :

Vanda Bonnamy, Alain Barry


 

27 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp 24 Dordogne, tous droits réservés.