www.snuipp.fr

SNUipp 24 Dordogne

Vous êtes actuellement : CTD, CDEN, carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
13 octobre 2014

compte rendu du CT du 13 octobre2014

Présents :
- FSU 8 : Vanda Bonnamy, Alain Chabrillangeas,Vincent Perducat, Abderafik babahani, Francis Valade, Teddy Guitton, Jean-Luc Massias, Denis Vergé
- UNSA 4
- SGEN-CFDT 2
- Administration : Mme Orlay DASEN, M. Griffoul IA adjoint, M. Brevet secrétaire général, M. Sanchez chef de service responsable des Moyens, M. Lavergne, Inspecteur d’Orientation

Déclaration liminaire FSU : voir en pièce jointe

Déclaration liminaire UNSA

Réponse de la DASEN suite aux déclarations liminaires :

Pour elle il faut passer du » nous » au « je » : il faut faire des réponses qui nous aident à construire.

Quel est le consensus ? Quels sont les moyens ? Nous devrions réfléchir autrement : les responsabilités sont de tous bords.

Elle nous indique que sur la mise en place de la réforme des rythmes, un comité de suivi est prévu d’ici un mois.

Pour ce qui est du CTSD de rentrée, s’il y en a un qui est mis en place, il y aura des fermetures à la rentrée.

Pour elle, "la méthode c’est partager les enjeux, c’est une analyse partagée et un diagnostic partagé. On fera ensuite ensemble. La démarche doit être exploratoire et après on apporte les réponses."

"Quand les classes sont surchargées, c’est souvent à cause d’un problème de répartition".

Pour ce qui est du tissu scolaire, Madame la DASEN estime que c’est un problème politique.

En ce qui concerne le problème de paiement des indemnités diverses, la DASEN nous affirme que ça a été fait et refait et rerefait.

1-Baisse des effectifs :
- L’administration nous informe d’une baisse de 100 qui va durer 3 ans. Pour le SNUIpp-FSU24, cela compense la hausse de 100 qui n’avait pas été prévue l’an passé.

2- Structure du département :
- Le RPI est la structure privilégiée, avec 229 écoles en RPI sur 445 on est le département d’Aquitaine avec le plus de RPI.
- 7 écoles ont fermé cette année.
- Pour le SNUipp-FSU24, c’est encore une désertification des territoires ruraux dont l’ ecole est souvent le dernier Service Public.

3- La répartition :
- C’est toujours le nord et l’est du département qui perdent des élèves.
- Nous sommes intervenus sur le fait que 32 écoles on un effectif moyen supérieur à 26 élèves par classe, ce qui est énorme, certaines ont plus de 30 élèves par classe, c’est la première fois et on constate donc une augmentation du P/E.
- Pour en revenir à vos propos suite à notre déclaration liminaire, nous à la FSU ne pouvons pas faire de consensus, on ne peut pas sacrifier le rural au profit de l’urbain et vice versa, on ne peut pas comparer notre territoire au département des Landes.
- On ne peut pas accepter non plus ce chantage de ne pas faire de CTSD à la rentrée pour ne pas faire de fermetures à la rentrée, rien ne vous oblige à faire des fermetures à la rentrée, nous souhaitons juste pouvoir évoquer avec vous toutes les situations avec équité et transparence, nous venons seulement d’avoir les chiffres des écoles, c’est inacceptable !
- Nous aurions pu évoquer les écoles de St Cyprien qui sont à 29, 5 de moyenne, les maternelles de Bergerac et notamment celle d’E.Rostand « école labellisée moins de 3 ans » à plus de 29 élèves par classe, le RPI St Barthémémy de Bellegarde/Eygurande, materrnelle Gerbaud de Trélissac, le RPI Grolégeac/ Veyrignac, l’élémentaire de Marsac, le RPI de Sourzac/ St Louis en l’Isle…c’est la première fois que l’on voit de tels effectifs en si grande quantité ! Les collègues de ces écoles sont en souffrance et les élèves ne sont pas dans des conditions favorables pour apprendre.
- Nous sommes également surpris de voir que l’école de la Coquille a vu ses effectifs augmenter alors que l’école de Firbeix non loin de là a disparu. Les familles ont choisi de mettre leurs enfants dans l’école la plus proche ! Transfert de "population"…
- Il y a un déséquilibre entre les ouvertures et les fermetures, vous avez fermé 8 classes de plus !
- La DASEN nous a répondu que les circonscriptions pourront faire des ajustements temporaires à la marge comme cela est le cas habituellement. Ces ajustements vont pouvoir se faire en circonscription.

Le SNUIpp-FSU24 a également posé les questions suivantes :

Décharges de direction des ouvertures de la 4ème classe
- La DASEN nous a confirmé leur création pour les 2 écoles de Piégut et de Suzanne Lacorre à Bergerac.

L’ISSR pour les collègues remplaçants nommés après la rentrée :
- Nous redemandons et soutenons nos collègues afin que l’ISSR qui doit leur être versée, le soit. Nous leur avons conseillé de contester leur récapitulatif ARIA. L’administration leur notifiera le refus. Pour nous c’est une lecture erronée du texte.

Pour les 2 écoles qui ont vu leur classe rouvrir (Mensignac et Campagne)
- l’ouverture aurait du être prononcée à titre définitif or sur l’arrêté ce n’est pas le cas. L’administration y réfléchit. Pour nous c’est un changement des règles en cours … nous ne sommes pas d’accord.
- Mme la DASEN souhaite maintenant que les postes à TP le soient pendant 3 ans…ce qui pourrait avoir des conséquences pour ces deux écoles.

Décharge des moins de 4 classes :
- Pourquoi ne pas faire un planning au préalable qui serait susceptible de modification si une épidémie, un besoin de remplaçant se faisait.
- Pour l’administration c’est très difficile avec les temps partiels, les rythmes des écoles….

Rythmes :
- Nous avons fait remonter la situation d’une école qui nous avait informés de grosses difficultés. L’administration s’est engagée à contacter les différents acteurs dans les jours qui suivent.

Les orientations du département en matière d’Education prioritaire :
- A l’heure actuelle, 8 secteurs collèges sont en éducation prioritaire dont 1 ZEp
- Éléments : l’académie perd 9 RRS Qui va sortir ? Les décisions seront connues en CTAcadémique
- Les critères sont : % en Zus, âge des élèves en sixième et boursiers( qui vont de 4% à 39 %) La DASEN a pris l’attache des IEN, des huit chefs d’établissement, des élus.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp 24 Dordogne, tous droits réservés.