www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : Dossiers métiers (direction, refondation, rased, .......)  / Maternelle 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
28 février 2014

Nouveaux programmes maternelle : le SNUipp-FSU auditionné

Jeudi 27 février, le groupe d’élaboration des programmes de maternelle du Conseil supérieur des programmes présente aux organisations syndicales les grandes orientations de ces futurs programmes qui entreront en vigueur à la rentrée 2015. C’est un premier rendez-vous, important, qui doit donner le « la » pour la poursuite d’un travail plus approfondi du CSP.

A cette occasion, le SNUipp-FSU a remis sa contribution pour des programmes renouvelés et revivifiés. En s’appuyant sur les réussites actuelles, l’engagement des enseignants, et les travaux de la recherche, il propose les pistes qui lui semblent incontournables.

Ni garderie, ni « petit CP »

La maternelle doit à la fois stimuler le développement langagier, moteur, sensoriel, intellectuel et culturel des élèves et les préparer à s’adapter et à réussir à l’école élémentaire. Ni garderie, ni « petit CP », l’école maternelle doit être pensée pour tous les enfants et notamment les plus fragiles, sans anticiper de manière prématurée les apprentissages, et avec des formes d’organisation et d’activités (jeux, manipulations, découverte, apprentissages guidés…) adaptées à leur âge et leurs besoins de développement.

La nécessité d’évolutions significatives

Pour cela, les nouveaux programmes qui doivent être présentés par domaines doivent connaître des évolutions significatives dans plusieurs champs :

• L’apprentissage du langage, grande priorité de l’école maternelle doit être redéfini.

• Les apprentissages mathématiques sont à reconsidérer en proposant des progressions tout le long du cycle 1 et en intégrant les résultats de la recherche notamment sur la construction du nombre chez le jeune enfant.

• Les activités motrices, sensorielles et artistiques qui ont été reléguées au second plan sont à revaloriser afin de stimuler tout autant l’imagination et la créativité que le développement de la pensée logique ou l’expression corporelle.

• Le domaine « devenir élève » est à redéfinir en y affirmant fortement les notions de progressivité, de durée, de coopération et de bienveillance.

D’autres sujets d’importance à traiter sérieusement

Dans le même temps, ces nouveaux programmes devront affirmer la nécessité d’une liaison entre la grande section et le CP afin d’assurer des continuités notamment pour les élèves les plus fragiles mais aussi replacer les évaluations dans une logique de progrès et non de sanction, sans oublier par ailleurs l’importance de la place et du rôle des parents au cours de ces premières années de scolarisation de leurs enfants.

Primordial : l’accompagnement et la formation des enseignants

Même si nous savons que de nouveaux contenus d’enseignement ne feront pas tout à eux seuls, ils doivent donner une ambition et une tonalité au travail quotidien qui se met en œuvre dans les classes pour les élèves. Leur mise en œuvre doit surtout être accompagnée de documents pédagogiques et de formations solides et spécifiques, éléments primordiaux pour que la réussite de tous fasse école dès la maternelle.

A cet effet, et pour commencer le travail, le SNUipp-FSU demande qu’une journée banalisée de consultation soit organisée dès que le projet de programmes pour l’école maternelle sera communiqué par le CSP.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.