www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : Archives  / Refondation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 janvier 2013

La circulaire sur les moins de trois ans parue au BO

La circulaire sur la scolarisation des moins de trois ans est parue au BO mardi 15 janvier. Pour le SNUipp cette scolarisation précoce ne sera réussie que sous certaines conditions qui n’ont pas toutes été entendues.

« Le développement de l’accueil en école maternelle des enfants de moins de trois ans est un aspect essentiel de la priorité donnée au primaire dans le cadre de la refondation de l’école ; de nouveaux effectifs y seront consacrés dès la rentrée 2013. » Le ministère a publié mardi 15 janvier au Bulletin Officiel de l’Education nationale, la circulaire relative à la scolarisation des moins de trois ans. Compte tenu des spécificités de la scolarisation en maternelle d’enfants de cet âge, le texte précise que cet accueil « nécessite donc un projet particulier, inscrit dans le projet d’école », et qu’il « constitue la première étape d’un parcours scolaire et ne se substitue donc pas aux autres structures pouvant accueillir ces enfants ». La mise en œuvre de cette mesure bénéficiera de 3 000 postes d’ici la fin de la mandature, avec des premières affectations à la rentrée 2013.

Dix principes de référence

Le texte précise que ces moyens devront être affectés « en priorité dans les écoles situées dans un environnement social défavorisé, que ce soit dans les zones urbaines, rurales et de montagne ainsi que dans les départements et régions d’outre-mer ». Au niveau académique, les DASEN sont chargés d’engager des discussions avec « les collectivités territoriales pour s’assurer des conditions d’accueil à la mesure des besoins spécifiques des tout-petits » (ATSEM, locaux scolaires, liens école maternelle-structures d’accueil de la petite enfance). Le pilotage des projets est confié au niveau local aux IEN avec les directeurs des écoles concernées, recteurs et DASEN s’assurant de la mise à disposition des moyens. Enfin, le texte stipule un cahier des charges sous la forme de « dix principes de référence pour la mise en place du dispositif » touchant à l’âge des enfants, aux locaux, au projet pédagogique, à une formation adaptée pour les enseignants, à la place des parents, aux horaires ou encore à la prise en compte de ces élèves pour les prévisions de la carte scolaire.

Les conditions de l’efficacité du dispositif

Pour le SNUipp « cette scolarisation précoce ne sera réussie que sous certaines conditions ». Il a demandé « que les dispositifs de rentrée échelonnée soient enfin partout rendus possibles » ce que ne précise pas le texte. Si le syndicat a obtenu que des mesures de formation et d’accompagnement soient prises on n’en connaît pas l’ampleur. Par ailleurs, il reste sur sa faim quant à la participation des enseignants aux instances locales et au pilotage, seuls les directeurs y participeront avec l’IEN. Le SNUipp souhaitait également que le ministère mette « à la disposition des équipes enseignantes un nouveau document d’accompagnement à la scolarisation des moins de trois ans pour la rentrée 2013 en s’appuyant sur les recherches et productions existantes ». La circulaire prévoit une série de séminaires inter académiques réservés aux seuls cadres de l’EN ainsi que la création d’un espace ressource sur le site Educscol.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.