www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Dordogne

Vous êtes actuellement : Archives  / EVS 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 mai 2011

Compte rendu de la réunion EVS du 2 mai 2011à la Préfecture.

Petites avancées et grosses inquiétudes !!

Madame la Préfète présidait cette réunion à laquelle étaient présents des représentants de l’Inspection Académique (secrétaire générale et chef de cabinet de l’Inspecteur d’Académie) des représentants de Pôle Emploi et du lycée Bertran de Born.

La délégation FSU était composée de 3 EVS actuellement en contrat, d’une ancienne EVS et du secrétaire départemental du SNUipp-FSU.

La Préfète a fait une introduction concernant les priorités ministérielles au sujet de l’affectation et du recrutement des emplois aidés. Les moyens en contrats aidés sont affectés prioritairement aux missions d’insertion par l’économie, les enfants handicapés et le médico-social. Les recrutements des personnes correspondent à des publics prioritaires : chômeurs de longue durée, personnes âgées de plus de 50 ans et travailleurs handicapés. Les missions administratives ne sont pas prioritaires.

La Préfète a ensuite répondu aux diverses questions que le SNUipp-FSU avait posées (cf lettre ci-jointe). Nous ne développerons ici que les points les plus attendus - le renouvellement des contrats pour les personnes ou les écoles, la formation - qui ont fait l’objet d’échanges assez longs, francs et quelquefois vifs, car d’évidence les différents représentants de l’administration avaient des appréciations quelque peu divergentes entre eux.

Nous ne pouvons donc pas pour l’instant savoir ce qui sera décidé en particulier concernant certains renouvellements de contrat. Par ailleurs, nous sommes très inquiets pour les missions administratives et les personnes actuellement sur ces supports.

Concernant les renouvellements de contrats, il y a aura sans doute une prolongation possible pour les + de 50 ans et les travailleurs handicapés qu’ils soient d’anciens CAV ou des CAE transformés en CUI, mais nous attendons une information de Mme la Préfète.

IMPORTANT : Nous avons réussi à faire prendre en compte la situation d’EVS qui remplissent ces conditions mais dont le contrat est arrivé à terme il y a quelques jours et qui n’ont pas été reconduits. Ils seront rapidement contactés par l’Inspection Académique afin de prolonger leur contrat.

Pour les EVS qui ont déjà bénéficié des prolongations possibles jusqu’à 60 mois, il n’y a plus de possibilités.

Ce qui n’était pas prévu avant la réunion, c’est la situation des personnes en contrat sur missions administratives en CUI et qui ne font pas partie des publics prioritaires. La préfète a déclaré que ces derniers, même s’ils n’ont pas atteint les 24 mois possibles, ne seront pas reconduits et les écoles verront, dans le même temps, disparaître leur aide administrative en cours d’année (fin septembre et fin octobre par exemple) sans renouvellement possible. Donc seules les personnes appartenant aux « publics prioritaires » poursuivront leur contrat sur ces missions administratives.

Nous avons été très étonnés de cette annonce qui contredit les récents propos et décisions du ministre de l’Education Nationale sur le rétablissement d’une partie de l’aide administrative aux écoles qui l’avaient perdue depuis le début de l’année scolaire.

Nous contactons notre syndicat national pour savoir ce qu’il en est exactement, car nos interlocuteurs n’avaient pas reçu certaines informations en particulier les contingents d’EVS supplémentaires par académie. Bien entendu nous avons demandé que de telles restrictions ne soient pas mises en oeuvre car la plupart des personnes et écoles concernées ne s’attendent pas du tout à cela .

Pour ceux qui exercent sur des missions d’ASEH ils pourront continuer jusqu’au terme de leur possibilité (24 mois ou plus si publics prioritaires).

IMPORTANT : Il est donc nécessaire, si cela n’a pas été fait de faire connaître sa RQTH (travailleur handicapé) pour pouvoir être maintenu en contrat et bénéficier des prolongations possibles à 60 mois quelle que soit la mission exercée.

Concernant la formation, nous avons fait état des difficultés rencontrées par les EVS pour accéder à des formations (cf notre courrier). L’administration de l’Education Nationale estime qu’elle a fait ce qu’il fallait en matière d’information, cependant, nous avons pointé certains dysfonctionnements et contraintes. Nous avons demandé que les EVS puissent suivre les formations à distance avec internet proposées sur leur temps de travail dans les écoles. Cela a été acté.

Pour ce qui est du suivi des personnes par Pôle Emploi, nous avons dénoncé l’absence d’un réel accompagnement preuves à l’appui. La préfète a demandé à Pôle Emploi de prévoir rapidement des réunions avec les personnes qui arrivent en fin de contrat afin d’examiner leurs situations et leur proposer d’éventuelles solutions (reprises de contrats aidés dans d’autres secteurs, VAE, etc.). Une première réunion aura sans doute lieu début juin.

Jean-Luc MARCHIVE

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

Pour nous contacter :

SNUipp-24, Bourse du travail,

26 rue Bodin

24029 PERIGUEUX cédex

Tel : 05 53 08 21 25

Mail : snu24@snuipp.fr

FAX : 09 71 70 52 52


©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Dordogne, tous droits réservés.